Cliquez pour lire le document

Durant les événements dramatiques liés au cyclone Irma, les équipes médicales et psychiatriques de Saint Martin et de la Guadeloupe ont montré leur réelle capacité de mobilisation. Néanmoins la fragilité de nos organisations en psychiatrie, liée à la pénurie médicale qui nous touche a été mise en lumière de manière éclatante. En effet, cette situation de crise avec d’énormes besoins d’intervention difficilement satisfaits par les moyens disponibles sur place vient aggraver une situation structurelle de pénurie en personnels médicaux : il manque 2 PH à Saint-Martin, 9 PH au CHU de Pointe à Pitre (où un tiers des lits sont par ailleurs inutilisables) et 8 au CH de Montéran… Le territoire a donc un grand besoin de psychiatres pour les semaines et les mois à venir : aujourd’hui face à l’urgence, mais aussi dans la durée, le temps que le dispositif de santé mentale puisse être suffisamment restauré.

CRISE SANITAIRE SAINT MARTIN ET GUADELOUPE